Symptômes de bronchite aiguë

Le symptôme principal de la bronchite aiguë est une toux très forte, le plus souvent sèche au début. Plus tard la muqueuse bronchique enflammée et irritée forme davantage de sécrétions, qui sont alors expectorées (c’est ce qu’on appelle le crachat ou expectoration). La toux n’est donc plus sèche, mais «productive», comme on dit dans le jargon médical. Voici encore quelques détails moins charmants sur le crachat: il est d’abord au début transparent et visqueux, plus tard il change souvent de couleur et devient jaune-verdâtre. La toux peut d’ailleurs subsister des semaines encore après la guérison de la vraie bronchite.

Parmi les autres symptômes possibles, on compte aussi l’enrouement, les symptômes respiratoires et les bruits accompagnant la respiration, comme sifflements ou râles; ces bruits naissent du fait du rétrécissement des bronches et de la production accrue de mucus. Dans la bronchite aiguë, le patient se sent souvent fatigué et malade, la fièvre (qui toutefois dépasse rarement 39° Celsius) ou des douleurs dans la poitrine peuvent se manifester, tout comme des maux de tête ou des douleurs musculaires; bien des patients signalent aussi que leurs yeux «brûlent». Il est évident qu’avec de tels symptômes le sommeil soit troublé également. Les personnes qui ont déjà des maladies des voies respiratoires comme l’asthme souffrent particulièrement, car ces tableaux cliniques peuvent encore empirer avec la bronchite aiguë.